Discours par François Grondin

IMG_1161
Pour ce début du mois de Mai, je vous laisse quelques mots sur la Vie.
Mai : c’est le mois de l’amour, l’amour de la vie, l’amour inconditionnel envers nos amis et nos ennemis.
Extrait de la Bible: Mathieu 6, versets 19-25
"Ne vous amassez pas de trésor sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent.
Mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.
Car là où est le trésor, là aussi sera ton cœur.
L ’œil est la lampe du corps. Si ton œil est en bon état, tout ton corps sera éclairé;
Mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres!
Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l ’un, et aimera l ’autre; ou il s ’attachera à l ’un, et méprisera l ’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon.
C ’est pourquoi je vous dis : ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps, de quoi serez vêtus. La vie n ’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements?"
Il ne sert à rien de nous appeler à vivre sans nous défaire de ce qui nous empêche de vivre et qui fait obstacle à la vie même dans nos vies. Qu’est-ce qui nous empêche de vivre sinon la vie même ? Elle nous impressionne, elle nous fait peur.
Avant d’avoir peur de mourir, l’homme a peur de vivre, parce qu’il fait expérience constante de sa faiblesse face à la puissance des phénomènes de dévastation, face aux situations les plus ordinaires de la vie courante qu’il ne parvient pas à contrôler, comme il le voudrait. Un rien l’ébranle, le trouble, le mets en colère, le désespère.
L’être est un excès, le non-être est un manque. L’équilibre qu’il désire tant, il ne l’éprouve jamais durablement. Il sent parfois le vide sous ses pas, souvent la pesanteur sur ses épaules. Il fait continuellement face à la précarité de ses projets.
Mais la vie : Vous savez qu’il a une loi de la vie. La loi de la vie, est de créer et de ne jamais cesser de le faire. La transformation est la caractéristique première de la vie. La vie n’a pas de moi. Elle ne se pose pas en victime et n’adresse jamais de reproche.
Du point de vue infini de la vie, il n’existe pas de juge, la vie ne fait pas de jugement. De son point de vue, il n’existe ni délit ni sanction, mais seulement des transformations.
Car l’énergie évolue en permanence. Elle est partout, infinie, éternelle. Nous le savons, mais nous ignorons que nous sommes énergie. Nous pensons en être séparés, et donc être coupés de la vérité.
François Grondin